Dan Armandy, le Cyber Artisan

  • Tweet
  • Partager

Qui est Dan Armandy?

En 1984, je travaillais à Gong musique, avec Lolita,on avait embauché pour un an Christophe Jacquelin, le temps qu'il organise sa future vie professionnelle, Christophe avait des idées, du flair, de l'énergie. Le MIDI était à cette époque à son balbutiement, et seuls les claviers avaient compris le grand atout d'un système de communication simple et puissant entres des machines électroniques.
Gong était depuis ses origines un magasin de batteurs, on vendait pourtant un bon paquet de DX7, comme tout le monde , à l'époque, les batteries Simmons étaient les premières batteries électroniques, tous les batteurs revendaient leurs acoustiques, pour s'acheter des boites en plastique qui faisaient pieww pieww quand on tapait sur leurs couvercles en plexi glass noir !
On s'est dit avec Christophe, que quitte à taper sur du plexi, autant profiter des premiers samples qui équipaient les boites à rythme à la mode, RX5 Yamaha, notamment, mais aussi les Roland TR707 ,toutes munies d'un MIDI IN.
Et bien croyez le si vous pouvez, un tel produit n'existait pas, l'interface Trigger Midi n'existait pas, il restait à le développer, c'est comment qu'on fait?
Faut un type capable de nous pondre une interface qui sache analyser les coups frappés sur capteur et les transformer en un signal MIDI, avec  fluidité et rapidité, en respectant au plus près le jeu du batteur, ses accents, ses nuances.
L'oiseau rare, on ne le savait pas encore était du type grand échassier, il se prenait la tête dans une boite qui ne lui permettait plus d'innover, avait un grand besoin d'aventure et d'une bonne brise de mer pour pouvoir prendre son envol.
Avec  Christophe, on fait savoir qu'on cherche à développer cette petite boite miracle, qui, nous le savons devrait intéresser pas mal de batteurs. Et c'est comme ça, un peu par hasard, qu'on tombe sur Dan Armandy, le type qui a conçu les premières pédales d'effet programmables. Notre coup de fil a dû avoir un goût salé d'embruns, le grand échalas a senti tout de suite qu'il y avait là un truc à ne pas laisser passer.
1 petite semaine passe et un soir, Dan et sa compagne Attie, perchée sur ses talons aiguilles, ouvrent la porte de GONG.
Tout de suite, le type m'a plu, et les yeux de attie, il faut les voir pour savoir!
Dan comprend trés trés vite ce qu'on veut, au bout d'un quart d'heure, il a compris, et nous aussi.
Compris qu'on allait vivre une aventure, qu'on allait s'engager dans un truc qui serait compliqué et en même temps, qu'on y prendrais du plaisir.
La suite nous a donné raison à tous les deux, le frémissement est devenu une belle brise,le
PC1 Gong est devenu une réalité, on en a vendu un peu plus d'une centaine ! Entièrement fabriqué  à Grenoble, avec nos petites mains,et l'aide précieuse et indispensable du grand Patou.

2 ans plus tard, Dan désassemblait complètement le programme du Yamaha Dx7,l' optimisait au maximum pour pouvoir y glisser de nouvelles fonctions et créait la carte DXMAX dans un premier temps, et Supermax dans un deuxième temps. Plus de 1500 cartes vendues, toutes assemblées par Dan et Attie, dans leur petite maison de Flachères.

 


 

Pour ma part, j'ai tellement aimé travaillé avec Dan sur le PC1 Gong, que j'ai participé dans la mesure de mes moyens à l'aventure DXMax, et de nouveau avec Christophe Jacquelin, cette fois propriétaire et ingénieur du son à Helios, dans celle de Videomix, une automation de console de mixage absolument géniale, qui a fait le bonheur d'une bonne trentaine de studios sons trés professionnels en France et au Portugal.

  

Voilà, pour la petite histoire,

Dan, parles nous en deux mots de ton tout premier synthétiseur?
Eh ben, c’était une machine pleine de boutons, impossible à accorder avec des fils dans tous les sens !

Est- il vrai que ton deuxième synthétiseur a carrément piqué au premier, tous ses organes vitaux?
C’est toujours comme ça, je commence à récupérer un bouton par ci, un inter par là et petit à petit il ne reste plus rien.

Te rends tu compte de ce que tu as fait subir au 1er synthétiseur?
Oui, ça me fait de la peine pour lui, il avait qu’à jouer juste.

 



"ses courbes se sont révèlées électroniquement parfaites, le premier synthétiseur Lyonnais risque de faire un malheur!

 

J'ai lu sur un site un article à propos de Christophe Leduc  ou il évoque ses débuts, et votre travail en commun, notamment d'un effet tournant pour guitare corde par corde, c'est quoi ce truc caché? parles nous de cette époque et de tes premières réalisations
Pour un de ces client, Christophe avait fait un micro avec un bobinage séparé pout chacune des cordes et moi j’ai réalisé des effets polyphoniques à base de modulations de retards, de distorsions …
A cette époque, j’étais un artisan et je réalisais ce que me demandais mes clients.
Un de mes clients m’avait demandé d’automatiser le Korg 3100, un sacré boulot !
Suite à ça, Jello du groupe Starshooter me demande de réunir toutes ses pédales d’effets dans un boîtier et de les rendre programmables.

 

Tu as récemment mis en ligne un logiciel gratuit, qui accepte les plugs VST et qui gère les cartes ASIO
( IMEABox), pourquoi un soft gratuit, quelle est ta démarche?
J’ai toujours eu envi de faire des synthétiseurs mais les hasards de la vie ont fait que je me suis égaré pendant pas mal d’années dans des domaines qui ne me conviennent pas (les télécoms …) et depuis quelques temps, j’essaye de revenir vers mes premiers amours. Comme je viens de réaliser ce host pour VST en solitaire sans avoir consulté des musiciens, je ne peux pas me permettre de le commercialiser, c’est pourquoi je l’ai mis en ligne gratuit en attendant quelques critiques en retour.

 




Si tu gagnes au loto, que t'as plein de temps devant toi, refabriquerais tu un instrument de musique, ou t'exprimerais tu dans un autre domaine?
Je préfère ne pas y penser.
Ce qui me rend créatif c’est d’être toujours dans le besoin.
Et puis j’y joue pas !

 

 

 

Juste pour le plaisir, une mauvaise photo,de la doc du Videomix, merci à Bernard David Cavaz pour nous avoir tant fait rire, Dan et moi.

 




Publié par Pianotech, le 21 Mar 2010
Mots clés de cet article
Dan Armandy IMEABOX IMEA DXMAX SuperMax Videomix
Prcdent
Piers Facicini à la Bobine!
Suivant
Alfio Origlio Headhunters Le disque
Les commentaires des utilisateurs :
Avatar
Jonat
#1 - Le 23 Mar 2010 à 16:33
Christian, m'a parlé de ces projets, désassembler le programme du dx7 et reconstruire le tout plus puissant que l'original, le premier trigger midi, videomix sur atari... C'est du travail de titan!!! codé en binaire... Waouf ! Rien que d'y penser, ça me laisse bouche bée.
Respect et bravo, du travail d'acharné comme ça ça ne se fait plus! Je vais aller voir ces plugs de suite.
Vous devez vous connecter ou créer un compte pour ajouter un commentaire.
Cliquez ici pour vous connecter
Pianotech.fr - 2008 - Tous droits réservés - Une création NetForSpeed